Portrait 1 Alison Vignault, 2021.jpg

Créations

Prendre appui et donner matière à l’en creux, à ce qui manque et ce qui fait défaut. Contourner, chercher l’image de ce qui lie et de ce qui sépare, trouver une certaine épaisseur entre les choses, une zone de flottement.

Je dessine comme on murmure à l’oreille, comme on tisse une trame.
Inspiré de l’intériorité, mon travail guette le non-dit, ce qui est mis en réserve ou relâché, protégé ou exposé. Cet intérêt découle de la relation que j’entretiens avec les autres, où je prête notamment une attention particulière aux regards, aux comportements inhibés et aux distances. De cette expérience quotidienne naît un besoin de reporter ce que je vis dans le dessin et la sculpture.
Sensible au cycle de vie des matériaux, je garde à l’esprit leur provenance et leurs propriétés intrinsèques. Ainsi plusieurs de mes dessins ont comme support du papier récupéré. Potentiellement chargés d’un passé, ils accompagnent l’idée d’une histoire latente.



Biographie

Artiste française vivant et travaillant à Gagny (93), je développe dans mon travail de dessin et de sculpture une imagerie de l’intériorité.
Née en région parisienne en 1991, je passe mon enfance et mon adolescence en Chine où je suis expatriée avec mes parents. De retour en France, je fais des études littéraires et linguistiques puis me réoriente en école d’art.
En 2019, j’obtiens le DNSEP à l’ESAD TALM à Tours. Je consacre mon mémoire aux formes de présences de l’auteur-photographe dans le portrait contemporain en nommant cinq familles de présences : les Avérées, les Prétendues, les Entendues, les Défiantes et les Confidentes.

Marquée par mes souvenirs et mes photos d’enfance à l’étranger, je débute dans un premier temps un travail photographique telle une prise de notes visuelles. De cette expérience de la distance naît ensuite mon intérêt pour l’introspection, un besoin de reporter ce que je vis à travers mon rapport à l’autre et son regard dans le dessin et la sculpture.

 

Expositions collectives

prochainement: galerie La Ralentie, Paris, décembre 2022
Transparences, galerie La Ralentie, Paris, octobre 2021
En attendant…, Windows project, Centre d’art IMMANENCE, Paris, avril-mai 2021
Les Petits formats, ESAD-TALM, association MODE D’EMPLOI – LES OCTROIS, Tours, décembre 2018
La Salle organique, MACVAL, commissariat d’Anne-Lou Vicente et Raphaël Brunel (What You See Is What You Hear), Vitry-sur-Seine, mai 2018
Un regard à part, LA LAVERIE, La Riche, avril 2017
Les Petits formats, ESAD-TALM, association MODE D’EMPLOI – LES OCTROIS, Tours, décembre 2016
Entrecroisements, exposition collective itinérante organisée par les étudiants de l’ESAD-TALM, Tours, avril-juin 2016
Les Petits formats, ESAD-TALM, association MODE D’EMPLOI – LES OCTROIS, Tours, décembre 2015
Portes ouvertes de PRÉP’ART, Paris, été 2014
Life In Still, Life In Motion, galerie 140SQM, Shanghai, mai 2009